Paroisse LMB- Nouvelle feuille de paroisse-Nouvelle équipe d’animation de communauté, Pourquoi ?


« Avec le bulletin précédent, une nouvelle présentation et une nouvelle périodicité sont arrivées.Depuis quelques temps,les pages intérieures ont évolué. Dans certains lieux, il y avait une belle tradition de raconter la vie locale,cela a disparu. En même temps, les inscriptions des messes ont été indiquées pour l’ensemble de la paroisse et comme elles sont nombreuses, c’est écrit en petit caractère. Certains ont pu être déroutés et je les comprends, surtout que nous n’avons pas donné toutes les explications. »

« D’autre part, ce-mois-ci, les équipes d’animation des communautés chrétiennes de proximité vont commencer à être lancées. Cela fait plus de deux ans que nous y réfléchissons et la mise en route est lente. J’entends des réflexions : « qu’est-ce que cela devient et à quoi cela va servir ? »

« L’une et l’autre mises en œuvre, bulletin et communauté chrétienne de proximité, partent du même esprit. Pour l’expliquer, j’ai envie de reprendre les mots de voeux de la paroisse : « passer de l’église de ma commune, si chère avec tant d’évènements vécus à l’église de ma communauté, aux églises de ma communauté avec tant d’évènements à vivre. »

- « Que chacun dans quelques endroits où il va célébrer sur sa paroisse, ne se considère plus comme le propriétaire des lieux, mais en même temps, se sente chez lui. Que l’église St Christophe, Notre Dame, St Jean , St Charles ou St Pierre et St Paul soit l’Église de ma communauté paroissiale Louis-Marie Baudouin où j’en rencontre les membres. Ce défi lancé en 1997, le reste ; il faut du temps mais la vie nous bouscule, les évolutions sont rapides. Même s’il peut y avoir des tensions, tout ceci demande à être vécu dans le dialogue et la fraternité. Une communauté ne peut-être vraiment appelante que dans la communion. »

« C’est pour cela que, pour l’équipe pastorale, il est apparu important de porter à la connaissance de tous, même si nous ne connaissons pas les personnes, les intentions des familles de l’ensemble de notre communauté paroissiale. »

« Par ailleurs, la mise en œuvre des communautés chrétiennes de proximité avec leurs équipes d’animation, part aussi de cet esprit-là. Ce n’est pas reconduire les anciennes paroisses autour d’un clocher mais sur un lieu, favoriser des liens, des rencontres, des attentions. »

- Que par exemple, les membres du Secours Catholique aient des contacts avec les personnes qui visitent les malades, pour partager des expériences et peut-être n’oublier personne, dans l’un ou l’autre cas.

- Que se perpétue dans la mesure du possible la présence des chorales au moment des funérailles en lien avec les personnes qui accompagnent les familles en deuil. C’est un geste fort, très apprécié surtout par les familles venant d’ailleurs et ne connaissant personne... L’équipe d’animation de la communauté chrétienne sera au service de cela. J’en profite pour remercier ceux et celles qui ont accepté ce service à la communauté. Au départ, il y aura des balbutiements, des ratés, des recherches, mais peu à peu, j’ai confiance, nous réussirons. Favoriser des liens et de la proximité, pour que quel que soit les personnes ou les familles, elles puissent se sentir accueillies dans notre grande communauté paroissiale.

Une place plus importante des laïcs peut provoquer des malentendus et des incompréhensions. " Les prêtres ne veulent plus rien faire " ou " c’est pour aider les prêtres parce qu’il en manque ". Ce n’est ni l’un ni l’autre. Par respect profondément de la vocation de chacun d’entre vous, j’ai envie de dire que dans la suite du concile Vatican II, c’est permettre toujours plus le développement et le déploiement de la vie de baptisé laïc.

- Que votre vocation de grands-parents, parents, jeunes, reste indispensable à l’annonce de l’évangile.

- Que ceux ou celles qui accomplissent des tâches dans le service de la communauté, ce n’est ni du subalterne pour aider, ni pour remplacer le prêtre. Le prêtre a un rôle spécifique de communion et d’envoi notamment à travers le ministère de l’Eucharistie, indispensable à la vie paroissiale, mais il ne peut rien faire seul sans sa communauté. C’est la communauté toute entière qui a reçu la mission d’annoncer l’évangile où chacun de nous doit y trouver sa place.

- Que des parents ou grands-parents puissent faire apprendre les premiers mots de la prière aux enfants.

- Que lorsque l’on entre dans une église, la beauté florale puisse favoriser la rencontre de Dieu.

- Que le service de la cathéchèse soit porté à la fois par des cathéchistes mais aussi des parents ; parfois, il y a besoin d’aider des parents à ne pas être impressionnés par ce qu’on leur demande.

- Que le service de la prière lors des sépultures conduites par des laïcs permette à des personnes dans la peine de trouver paix et sens.

- Que des enfants puissent interpeler leurs familles dans le désir d’un sacrement, notamment le baptême, et que l’on puisse les accompagner... Chacun, au nom de son baptême, porte une pierre de la communauté. C’est ce défi que nous entreprenons.

Pour terminer, sur deux relais, Claude avait plaisir, mais y donnait beaucoup de temps pour raconter la vie locale. Je sais que ceux qui en bénéficiaient en étaient heureux. Actuellement, nous n’avons personne pour le remplacer mais peut-être qu’avec la mise en place de personnes qui veilleront à la communication, une solution pourra peut-être, être trouvée grâce à des gens disponibles.

Michel Paquereau, curé de la paroisse
Avec l’équipe pastorale


Brèves

 - Adoration du St Sacrement - Venez et Voyez !!!

Chaque Mercredi et Samedi de 10h à 19h
Oratoire St Jean-Marie Vianney à Chavagnes
109,rue du (...)

 - Permanences pour recevoir le sacrement de réconciliation

En Juillet-Août
Chaque Mercredi et Samedi de 12h à 14h
Oratoire St Jean-Marie Vianney à (...)

 - Pèlerinage du Rosaire

Lourdes du 6 au 11 Octobre 2015
Renseignements et inscription contacter :
Françoise Fonteneau (...)

 -  Ursulines de Jésus (Chavagnes)

Chapitre général des Ursulines de Jésus
Les sœurs Ursulines de Jésus, réunies en chapitre
à (...)