PPM. SACREMENT DE L’ONCTION DES MALADES


Dans notre paroisse Pierre Monnereau, nous faisons la proposition de l’Onction des malades, tous les 3 ans. C’est pourquoi cette information vous arrive pour que vous puissiez y réfléchir en famille, avec les personnes du Service Evangélique des malades, etc.

Quelques éléments de réflexion sur ce sacrement :

= Ce n’est pas l’Extrême Onction :
On avait pris l’habitude de l’appeler ainsi dans la mesure où c’était le « sacrement pour les mourants », donné dans l’urgence, à l’heure du « grand passage » Bien sûr, il reste légitime de le proposer à des malades en fin de vie, conscients et entourés de leurs proches pour que cette prière procure réconfort et paix au malade. Mais, il nous faut perdre cette habitude d’en faire la proposition, au dernier moment. En effet, ce sacrement veut être une aide pour affronter l’épreuve de la maladie, dans la durée.

= L’onction des malades est un sacrement qui propose aux malades la force spirituelle pour vivre l’épreuve de la souffrance, de la maladie, dans la sérénité, l’espérance.

C’est donc un chemin de foi pour le malade. L’Eglise propose ce sacrement comme une étape dans l’accompagnement du malade. C’est – pour l’Eglise, pour le malade qui en fait la demande – un signe fort de l’amour de Dieu à l’égard de ceux qui souffrent. Ce sacrement prend place au milieu des autres signes qui manifestent la proximité de Dieu à ceux qui souffrent, signes qui sont manifestés par les familles, par les membres du Service Evangélique des malades et qui se traduisent par des visites, des attentions, des présences fraternelles, la proposition de la communion portée aux malades, etc.

= L’onction des malades concerne toute la communauté chrétienne :

Des personnes, en raison de leur âge ou de leur santé, ne peuvent plus se joindre à la communauté chrétienne, lors de ses rassemblements. Elles continuent cependant d’en être les membres. Aussi, lors de la célébration de l’onction des malades, il est essentiel que cette communauté soit présente : par des gens de la famille, des membres du Service évangélique des malades, du Mouvement chrétien des Retraités et autres. Ces présences disent leur souhait d’accompagner les personnes en souffrance. Elles leur signifient qu’elles demeurent membres de notre communauté.

Qui est concerné par le sacrement de l’onction des malades ?
L’âge n’est pas une maladie et le seul grand âge n’est pas une motivation suffisante.
Sont bien sûr concernées, les personnes souffrantes – soit du fait d’une maladie sérieuse qui les met en état de faiblesse, d’inquiétude, soit du fait du grand âge qui crée une situation de vulnérabilité. Ces personnes peuvent solliciter l’aide de l’Eglise pour traverser l’épreuve de la maladie.
Le sacrement peut être reçu une nouvelle fois – après un certain délai – surtout s’il y a un changement notable de l’évolution de la santé.

Calendrier des célébrations de l’Onction des Malades

- Vendredi 7 juin à 17h00 Résidence du Vieux Château Rocheservière. Aux résidents de la Maison de retraite. Date de préparation : Le vendredi 31 Mai après la messe de 17h00.

- Vendredi 14 juin à 16h15 Résidence Les Glycines Saint Philbert. Aux résidents et aux personnes de St Philbert. Date de préparation : Le vendredi 7 juin aprèsi après la messe de 16h15.

- Samedi 15 juin à 16h00 Résidence Martial Caillaud L’Herbergement. Aux résidents et aux personnes de l’Herbergement. Date de préparation : Le samedi 8 juin après la messe de 16h00.

-  Mardi 25 juin à 15h30 Église de Mormaison. Pour les personnes de St André, St Sulpice, Mormaison, Rocheservière. Date de préparation : Le mardi 11 juin à L’Epiardière de Mormaison à 15h30

Vous remarquerez :

Qu’une célébration de l’onction des malades a lieu dans chacune des 3 Résidences pour personnes âgées de la paroisse, de manière à faciliter la participation des résidents qui le souhaitent.
Que cette célébration a lieu le même jour et au même horaire que la messe qui est célébrée chaque semaine.
Que peuvent s’y joindre les gens de la commune dans la mesure où la capacité d’accueil est suffisante.
Que chaque célébration est précédée d’un temps de préparation pour ceux qui peuvent y venir.

Abbé Marcel BIDAUD

Les Membres du Service Evangélique des Malades