Messe animée par les pères FMI et les Ursulines à Chavagnes le 1er Août


Dimanche 1er août, l’église de Chavagnes avait un air de fête. Les pères FMI et les sœurs Ursulines de Jésus venus de différents pays, ont animé la messe. Une dizaine de prêtres étaient présents dont Michel Paquereau curé de la paroisse. La cérémonie était présidée par le Père Marc Bandaogo du Burkina Faso. Une célébration dynamique et variée qui ravît l’assemblée présente.

A l’occasion de leur chapitre général qui se déroule en ce moment-même et ce jusqu’au 15 août, les sœurs Ursulines de Jésus sont venues en nombre de différents pays à la maison mère de Chavagnes-en-Paillers. Sœur Marie-Hélène Martin, actuelle supérieure générale, a expliqué au début de cette messe qu’à l’issue de ce chapitre, suite à un vote, une nouvelle supérieure générale sera nommée.

Les pères FMI (Fils de Marie Immaculée) – connus aussi sous le nom de Pères de Sainte Marie – reçoivent aussi en ce moment, des pères et séminaristes de leurs différents lieux de mission dans le monde. Le Père Daniel Boulier, supérieur général des pères, s’est exprimé en début de cérémonie, notamment pour présenter le Père Marc Bandaogo, ordonné l’an dernier au sein de leur congrégation, et qui présidait cette eucharistie. Ce père accompagne les jeunes séminaristes de son pays, le Burkina Faso ; et ira à Paris pendant 2 ans pour suivre des études.

Il est à noter que les sœurs Ursulines de Jésus et les Pères FMI ont le même fondateur, le Père Louis-Marie Baudouin ; qui a aussi donné son nom à la paroisse qui regroupe les communes de Chavagnes-en-Paillers, La Rabatelière, Chauché, La Copechagnière et Les Brouzils. Sur les feuilles distribuées ce dimanche, nous pouvions lire cette phrase du Père Baudouin : « Priez et faites prier… Adorez le Verbe incarné, envoyant de tous côtés ses apôtres, pour y répandre son feu et sa lumière. ».

La cérémonie était marquée par différentes cultures. Il y avait des chants français que l’on chante habituellement dans la paroisse, avec l’orgue comme instrument de musique. Mais il y avait également des burkinabés venus avec leurs djembés afin de faire partager leurs chants africains, et d’accompagner les chants vénézuéliens. Ainsi, le Kyrie fut chanté en espagnol ; un prêtre vénézuélien chantait une première fois, puis toute l’assemblée reprenait le chant, de façon très naturelle comme si c’était leur langue maternelle.

Il y eut ensuite la procession de la Parole. Pendant que le diacre du Venezuela portait le lectionnaire, des sœurs et des séminaristes des pays étrangers, ont chanté « Ta Parole est vérité. Seigneur ta Parole est vérité… » sur un rythme entraînant, invitant chacun a frappé dans ses mains.

Lors de la prière universelle, les intentions ont été lues dans différentes langues : en français, en espagnol, en anglais, en camerounais, et en Moore.

La procession des offrandes fut encore l’occasion pour beaucoup de chanter dans une langue qui leur était inconnue, mais dont le rythme et la sonorité favorisaient un apprentissage rapide.

La fin de la cérémonie fut marquée par le chant d’action de grâces. C’était un magnificat chanté en français mais sur des rythmes africains. A l’invitation de quelques prêtes africains, tout le monde se mit debout, frappa dans ses mains, dansa d’un pied sur l’autre, se laissant porter par cette façon de louer le Seigneur par l’intercession de la Vierge Marie. Ce fut un moment de communion fraternelle, la joie pouvait se lire sur les visages ! On en aurait presque oublié que nous étions dans une petite commune vendéenne… et non en Afrique !

Pour conclure, le père Michel Paquereau a remercié les congrégations religieuses de sa paroisse pour cette cérémonie qui fut « une messe très catholique, de par sa dimension universelle ». Il y a eu un peu de l’Esprit de Pentecôte dans cette célébration, car chacun a pu vivre intensément les moments de prière même si ce n’était pas dans sa langue maternelle. Chacun était porté par un même élan, oubliant les différences de couleur de peau, de façon de penser, de façon de prier.

L D.


Portfolio

JPEG - 92.8 ko JPEG - 135.8 ko JPEG - 85.8 ko

Brèves

 - Adoration du St Sacrement - Venez et Voyez !!!

Chaque Mercredi et Samedi de 10h à 19h
Oratoire St Jean-Marie Vianney à Chavagnes
109,rue du (...)

 - Permanences pour recevoir le sacrement de réconciliation

En Juillet-Août
Chaque Mercredi et Samedi de 12h à 14h
Oratoire St Jean-Marie Vianney à (...)

 - Pèlerinage du Rosaire

Lourdes du 6 au 11 Octobre 2015
Renseignements et inscription contacter :
Françoise Fonteneau (...)

 -  Ursulines de Jésus (Chavagnes)

Chapitre général des Ursulines de Jésus
Les sœurs Ursulines de Jésus, réunies en chapitre
à (...)